Omez Diagne à Khadim Gadiaga et Cie :  » On ne peut pas changer un règlement à travers la rue »

« Khadim Gadiaga se déclare président des lutteurs en activité. Quand on est en activité, on doit participer à une compétition », a confié, Omez Diagne, Sg de l’Association des entraineurs de le lutte, qui s’est confié à nos confrères de Sunu Lamb. Et d’ajouter :  » Je ne suis pas d’accord sur les protestations des lutteurs. Il y a un règlement qui régit les lutteurs. Les lutteurs ont accepté ces règles. Ils peuvent demander un changement mais cette procédure n’est pas la meilleure. Ils devaient saisir l’ensemble des acteurs de la lutte. Les présidents d’écurie ne sont pas impliqués. Dans l’ensemble, on ne peut pas changer un règlement à travers la rue et en cours de jeu. Je ne considère pas ces lutteurs comme des professionnels. Je ne reconnais pas ce collectif. On ne peut pas dissoudre le Cng. C’est comme dire au ministre des Sports de dégager. La Fédération ne peut pas pour le moment exister car pour ce faire, il faut des ligues, des districts. Or il n’y a pas dans l’arène. Les seules écuries ne peuvent pas constituer une fédération. Quelle sera la catégorisation au niveau des compétitions. Il y a plusieurs formes de lutte ».

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com