Hommage à Fallou Sène, mort à la quête d’une vie meilleure

Il a quitté son village avec le sourire et ses parents avec les larmes. Sa mère l’a serré fort et lui dit : « soit fort mon fils, tu sais comme je t’aime, revient moi vite.

Puis il est parti vers une terre inconnue qu’on disait riche en savoir. Ainsi un avenir brisée, des espoirs perdus, une fleur s’est fanée à jamais.

Nulle eau ne saurait le faire revire si ce n’est l’Eau céleste que seul Dieu, Ar-Rahim détient.

Mort en martyr, parti parce que dans la recherche du savoir, il  n’a reçu aucune considération.

Mort car n’ayant reçu leur dû.

Serait-il devenu un crime de réclamer ce qui nous revient de droit ?

Il semble bien dans ce Sénégal la réponse à cette question est affirmative.

Affirmative au point où la sanction est d’anéantir des espérances, fendre des cœurs de douleur, attiser la révolte des esprits et plus déchirant encore, cette punition arrache tout ce qu’il y’a de plus essentiel, le souffle de la vie.

Dans un ultime souffle, il a eu à verser des larmes et dire ceci en s’étouffant : «  pardonne moi ma mère, ma vie je n’ai pas réussi à vous aider et je meurs sans t’avoir revue ».

Quel destin, il est parti à cause d’un monde impitoyable, il est mort en système meurtrier, il est mort en voulant vivre…

Puisse son âme repose en paix

Puisse le seigneur le couvrir de sa miséricorde

Puisse la douleur de sa mort devenir son bonheur éternel dans l’au-delà

Hommage à FALLOU SENE !

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com