Etudiant tué à l’UGB: Diourbel à feu et à flammes

 

La tension était vive à Diourbel où les étudiants ont délogé tous les élèves des lycées et collèges pour manifester leur colère. Ils ont bloqué plusieurs artères de la ville, empêchant la circulation. Les forces de l’ordre, présents en grand nombre, sont intervenues.

Pourtant la marche pacifique était bien partie avant qu’elle dégénère .Etudiants et forces de l’ordre échangent jets de pierres et grenades lacrymogènes.  Les étudiants ont brûlé des pneus (voir images) et décidés à rejoindre le centre-ville pour exprimer leur colère.

Au finish, ils ont décrété un mot d’ordre de grève de 96 heures. Ce, pour exiger toute la lumière soit faite sur la mort de leur camarade Fallou Sène, natif de Patar, une commune rurale située dans le département de Diourbel.

Les étudiants de Thiès ne sont pas en reste. Ils sont quelques centaines à descendre dans la rue pour protester contre près la mort de Fallou Sène, tué à l’Université Gaston berger de Saint-Louis.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com