Christophe Bigot parle de la « mort de la françafrique »

«La Françafrique est déjà morte. C’est un sujet idéologique et politique», a défendu l’ambassadeur de la France au Sénégal, Christophe Bigot. Pour le diplomate, les rapports de domination entre la France et ses anciennes colonies africaines sont des «débats du passé». «C’est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui pensent en Afrique que la France occupe trop de place, mais il ne faut pas revivre les fantômes du passé», suggère-t-il dans un entretien avec la Rfm.

«Très honnêtement, les entreprises françaises sont respectueuses des règles et normes dans les pays où elles sont implantées.» Christophe Bigot n’a pas manqué de déplorer les critiques qui pleuvent sur Eiffage, et plus généralement les entreprises françaises, depuis l’accident survenu samedi dernier sur l’autoroute à péage, qui a coûté la vie à Papis Mballo du groupe Gelongal.

 

sources: seneweb

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com