« La République s’est effondrée au Sénégal »

Le président de Rewmi a annoncé ce vendredi à Dakar un recours devant les juridictions de la Cedeao pour la violation de l’article 57 de la Constitution. Selon la République s’est effondrée au Sénégal. Il y a une dictature rampante, debout, volante et violente.

Pour le leader de Rewmi, la modification de l’article 57 en imposant désormais à tout candidat à l’élection présidentielle d’être également électeur, est discriminatoire. Selon Idrissa Seck, le vote n’est pas obligatoire au Sénégal, être sur la liste n’est pas obligatoire. Cet article constitue une discrimination entre les citoyens. C’est pourquoi, dit-il, il va attaquer devant la Cedeao la loi sur le parrainage voté ce jeudi par les députés de la majorité .

Il va en discuter avec les autres leaders de l’opposition pour harmoniser leurs positions avant de saisir les juridictions compétentes de la Cedeao sur la question.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com