Coopération: la Grande Bretagne veut devenir le plus grand investisseur au Sénégal

C’est l’ambassadeur de la Grande-Bretagne au Sénégal, George Hodgson, qui en a fait la révélation lors de la conférence sur « l’impact du Brexit » organisée dans le cadre des « Vendredis de Supd’Eco ». A l’en croire, « l’objectif du Royaume Uni, après sa sortie de l’Union européenne (UE) sera de renforcer ses partenariats et son engagement avec les pays africains ».
« Ici au Sénégal, nous nous attendons à ce que la Grande-Bretagne devienne, dans les années à venir le premier investisseur non seulement dans le secteur pétrolier et gazier, mais aussi grâce à une panoplie d’autres investissements dans l’agriculture et les énergies renouvelables », a-t-il indiqué, avant de poursuivre, « en quittant l’Union européenne, nous continuerons à offrir aux pays en développement, une trentaine en Afrique dont le Sénégal, un accès à notre marché en franchise de douane ainsi qu’une diminution des tarifs douaniers sur l’exportation ».
Selon le diplomate britannique, « son pays souhaite intensifier ses accords commerciaux avec les Africains » et promet que « l’aide au développement sur le continent, estimé à plus de cinq milliards d’euros par an, restera un élément important dans ces relations ».
« L’Afrique et la Grande-Bretagne entretiennent des liens historiques, linguistiques, culturelles, économiques et institutionnelles. Nous sommes les premiers investisseurs en Afrique. Nous consacrons près de cinq milliards d’euros par an à l’aide au développement sur le continent », s’est-il félicité.
Avant d’ajouter, « l’Afrique est un continent en mouvement avec une population estimée à un milliard. Ce chiffre sera doublé d’ici 50 ans. Ce qui prévoit une importante croissance économique » et poursuit, « le poids du continent va augmenter et les opportunités seront énormes pour l’Afrique elle-même, et pour le reste du monde », précisant que le « commerce sera au cœur de leur partenariat avec l’Afrique ».
« Nous avons prévu la création de nouvelles ambassades dans le monde et en Afrique ainsi que le renforcement de (notre) corps diplomatique », a annoncé George Hodgson qui a précisé que la Grande-Bretagne reste un pays européen et gardera de « bonnes relations avec l’Union », dira-t-il.
Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com