Reportage: Les retombées malheureuses de la Grève du Sytjus

Entamée depuis hier, la grève de 48 heures du Syndicat des travailleurs de la Justice se poursuit. Une grève qui n’est pas sans conséquences, les administrés paient les pots cassés.

Cet Homme sous le Couvert de l’anonymat est domicilié à Sacré Coeur.  » J’ai perdu une demi heure au Palais de Justice de Dakar, et à la fin, je n’ai pas pu avoir ce que je voulais à cause de la grève » fulmine t-il. une situation qui fait mal dira le Monsieur

Voulant profiter des vacances de Pâques pour se procurer de quelques papiers, cet enseignant du nom d’Omar Seck a rebroussé chemin car les greffiers ne travaillent pas. Affecté à l’intérieur du pays, ce moment des vacances était pour lui propice pour régler des paperasses, d’où son appel lancé à l’endroit de Me Aya Boune Diop et ses camarades  » Il doivent faire un service minimum »

Devant l’impossible, nul n’est tenu dit l’adage. La grève du Sytjus pour de meilleurs conditions de travail a des répercussions sur le système, les requérants de papiers administratifs vont devoir subir la loi de ces grévistes, et attendre jusqu’à la fin du mouvement d’humeur qui prend fin ce vendredi si bien sur, il n’est pas renouvelé.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com