Me Moussa Diop sur le différend Ddd-Cambérène : « L’argument ne tient pas la route »        

Le directeur général de la société  Dakar Dem Dikk, Me Moussa Diop, est revenu dans un entretien accordé, à nos confrères de l’Observateur, sur le différend qui l’oppose à Cambérène. Concernant la ligne 6, déviée du village de Cambérène, le Dg renseigne qu’une solution sera trouvée dans les jours à venir.    

« C’est quelque chose que nous regrettons. Nous sommes en train de faire une mission de service public. Parce que la tutelle est un département qui joue sur ce qu’on appelle le désenclavement et Cambérène doit en bénéficier. C’est pourquoi quand nous avons été informés qu’un fils du Khalife général des Layènes (Bassirou Thiam Laye) a chassé notre personnel du site, nous nous sommes renseignés et avons jugé nécessaire, en attendant que revienne le calme, de retirer nos équipes et de dévier le trajet. Ce sont des choses qu’il faut regretter, parce que le Senegal est indivisible. Cambérene fait partie du Senegal, nous devons y aller, c’est une obligation. Mais nous devons y aller lorsque les conditions sont réunies. Et ce n’est pas la première fois que nous dévions une zone pour des raisons de sécurité. Mais quand un des membres de la famille maraboutique chasse nos équipages, avec ses disciples, et ce n’est pas la première fois. je pense que la moindre des précautions, c’est d’enlever les équipes, le temps que les responsables discutent, qu’on ramène les bus et qu’on nous permette de travailler dans la sérénité.

Il a, par ailleurs, précisé  que Dakar Dem Dikk a pris des femmes de ménage pour nettoyer toutes  les gares et qu’elles sont là-bas toute la journée. Donc, l’argument ne tient pas la route.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com