Un enfant retrouvé mort dans un coffre en Espagne

Le corps de Gabriel Cruz, 8 ans, a été retrouvé dans le coffre de la voiture de sa belle-mère dimanche, 12 jours après sa disparition.

Son sort a consterné l’Espagne. Le petit Gabriel Cruz, âgé de 8 ans, a été retrouvé mort dimanche dans le sud du pays douze jours après le signalement de sa disparition par sa famille. Son cadavre a été retrouvé dans le coffre de la voiture de sa belle-mère, placée depuis en garde à vue.

Soupçonnée rapidement, Ana Julia Quezada, originaire de la République dominicaine et âgée de 43 ans, est la compagne du père de Gabriel, qui s’est séparé de la mère de l’enfant depuis quelques années. Elle a pu être interpellée en flagrant délit dimanche car elle avait éveillé les soupçons des enquêteurs à plusieurs reprises au cours des investigations. D’abord quand elle a annoncé avoir retrouvé le t-shirt que portait l’enfant le jour de sa disparition, dans un ravin qui avait été fouillé déjà deux fois. Ensuite quand elle a déclaré avoir perdu deux fois son téléphone portable, alors que comme tous les membres de l’entourage de l’enfant elle était censée le remettre à la police.

Le corps déposé dans un puits

Ces éléments ont conduit les enquêteurs à la surveiller, et c’est ainsi, comme le rapportent les médias espagnols, qu’ils l’ont vue dimanche récupérer le corps de l’enfant dans le puits d’une propriété familiale et l’envelopper dans une couverture avant de le placer dans le coffre de sa voiture grise.

« Ce n’est pas moi! J’ai pris la voiture ce matin! », a-t-elle crié aux gardes civils sur une vidéo amateur au moment de son interpellation.

Depuis son arrestation, comme le précise El Pais, Ana Julia Quezada refuse de parler. Mais à la lumière de son rôle dans la disparition de l’enfant, les enquêteurs ont décidé de réexaminer son passé, et en particulier l’année 1996. En mars de cette année-là, alors que la suspecte était âgée de 21 ans, sa fille de quatre ans est morte dans des circonstances qualifiées alors d’accidentelles. L’enfant est tombée de la fenêtre de l’appartement familial, situé au 7ème étage.
La mort de sa fille réexaminée

Ana Julia Quezada vivait alors dans le nord de l’Espagne avec son précédent compagnon, et tous deux avaient adopté deux enfants. Leur deuxième fille est toujours en vie, et désormais âgée de 24 ans. D’après El Pais, à l’époque de la mort de la fillette de 4 ans, aucun indice laissant penser à un crime n’avait été relevé.

« Il y a eu un rapport de police et un tribunal a classé l’affaire. Le rapport est là et nous devons maintenant voir ce qui s’est passé », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido.

L’enfant a été asphyxié

La quadragénaire n’a jamais été considérée comme suspecte dans la mort de sa fille, et sa présence dans l’appartement au moment des faits n’a pas été clairement établie, selon une source proche de l’enquête citée par El Pais.

Tous les médias suivaient la disparition de Gabriel depuis le 27 février, quand l’enfant a quitté la maison de sa grand-mère dans le village de Las Hortichuelas, à deux kilomètres des plages de Cabo de Gata, un parc naturel paradisiaque du sud de l’Espagne. Fils unique de parents séparés, il devait rejoindre des cousins pour jouer, mais n’est jamais arrivé. L’autopsie a révélé qu’il était mort d’asphyxie, peut-être étranglé, le jour même de sa disparition.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com