Nice : Pléa, un quadruplé qui marque les esprits

Un quadruplé, c’est très, très beau. Et c’est un super cadeau d’anniversaire.

À certains matchs, j’ai un manque d’efficacité. C’est un domaine que je travaille à l’entraînement et j’ai une grande marge de progression. Il y a des jours où tout rentre, c’était ce dimanche», a-t-il apprécié face à la presse. Dans le système en 4-3-3 de Lucien Favre, Pléa se retrouve contraint d’évoluer le plus souvent sur un côté en raison de la présence de l’indéboulonnable Balotelli dans l’axe.

Malgré ce quadruplé, l’ancien Lyonnais refuse de s’enflammer et ne revendique rien. «Mon poste, tout le monde le sait, est dans l’axe. Mais le coach me demande de jouer à gauche et je le fais pour l’équipe, je fournis les efforts.

Car je suis un attaquant combatif. Je n’ai pas envie d’avoir des états d’âme, de revendiquer de jouer dans l’axe. Devant, en effet, il y a un superbe attaquant», a reconnu humblement Pléa.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com