Le retrait des forces sécurités ne dépend pas du Sénégal, selon Macky Sall

Le retrait des forces sénégalaises et celles de la CEDEAO établies en Gambie ne dépend pas du Sénégal « mais plutôt de Banjul et de l’instance sous régionale », a déclaré mardi à Banjul le président sénégalais Macky Sall, lors d’un point de presse conjoint avec son homologue gambien Adama Barrow à l »issue de la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien.

Pour Macky Sall, les forces de défense et de sécurité du Sénégal et celles de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest) établies en Gambie depuis plus d’un an se retireront quand Banjul aura formulé la demande.  « Cela ne dépend pas du Sénégal. La CEDEAO avait en son temps jugé nécessaire d’envoyer une mission des forces de défense et de sécurité en Gambie pour y restaurer la démocratie et sécuriser le pays. Il appartient à la Gambie de décider ou non de ce retrait, mais pas Dakar »,  insiste le Président sénégalais.

« Cette mission qui a été décidée à la suite de résolutions de l’Organisation des Nations unies (ONU) et de l’Union africaine avait pour but d’installer Adama Barrow après le refus de l’ancien président (Yaya Jammeh) de quitter le pouvoir. Elle avait aussi pour but de sécuriser le pays », a rappelé le chef de l’État sénégalais.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com