‘’Coumba bou am ndèye, Samba bou amoul baye’’

Oumar Hann du COUD, Moussa Diop de Dakar Dem Dikk,  entre plusieurs autres ministères, ont été évoqués dans des rapports qui révèlent  des pratiques graves. Un scandale de détournement a empesté le Ministère de l’Assainissement et de l’Hydraulique. L’affaire a vite été étouffée. Et Macky cible Khalifa qui aurait dérobé la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar. Or, le Rapport de l’IGE aurait cramponné des scandales dans la gestion d’Aliou Sall, Maire-APR de Guédiawaye, de Mansour Faye, Maire-APR de Saint-Louis, d’Abdoulaye Thimbo, Maire-APR de Pikine, respectivement petit-frère, beau-frère et oncle de Macky Sall. Mais ils sont à l’abri comme sont à l’abri tous ces pickpockets de finances publiques dont la seule apologie est d’être des responsables politiques APR. Le plus décrié parmi eux, à part les parents du Président, est Hann, Cheikh Oumar Hann du COUD. Sa gestion scandaleuse révélée par l’OFNAC a révolté les contribuables sénégalais. Mais elle n’a connu aucune suite, amenant Cheikh Bamba Dièye à déclarer que les plus grands voleurs sont de l’APR. Le parti pris lui donne raison car tous les Hann du Macky sont à l’abri ! Des boucaniers en mitre, des filous en col blanc, des prédateurs arrogant et des maroufles de la gouvernance infectent fatalement le Macky, un Macky où des abus semblent être restaurés au profit des félons et des filous. Et c’est dommage ! L’intelligence politique est déficitaire du côté de l’Avenue Roume, ce boulevard empuanti par d’abjects conspirateurs qui fomentent un « complot d’Etat » sans être capables de rehausser leur petitesse. La Nation, dans son immense majorité, en est déçue. Il y a dans le régime de l’APR des gens qui étonnent par leur arrogance qui frise l’injure. Leur impertinence est ralliée par la presse et le réseau télématique. Ils chargent Khalifa, déchargent Macky, défendent les Hann et autres, mais avec une triste nullité. En s’érigeant en Avocats du Diable, ils attisent le discrédit qui érode le régime. Du citoyen le plus lucide au citoyen le plus ignare, ce parti pris est flagrant et inacceptable. Dans les rues, les marchés, les campus universitaires et les terrains de sport, les citoyens convergent : la partialité politicienne du régime APR/UPS-PS/AFP est abjecte. Ils ne décolèrent pas de l’impunité des épinglés de l’OFNAC et de l’ARMP, ainsi que du mutisme politique de Macky sur les Maires-APR agrafés pour des infractions pires que celles imputées à Khalifa Sall. Des coudes sont mis sur des dossiers. Macky lui-même l’a dit aux Etats-Unis. Il parlait de la CREI et effectivement, il a mis des coudes sur d’autres rapports confirmant son manque d’équité et d’objectivité.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com