Ibou Sané : « La meilleure formule  pour l’opposition, c’est partir dispersée… »

« Aujourd’hui, l’opposition est dans un grand dilemme, d’autant plus que le President Macky Sall, à travers le Plan Senegal émergent (Tse), a déjà un bilan, même s’il n’est pas très reluisant. Il a au moins une boussole, une vision et les moyens d’enclencher tous les projets. Il a un avantage certain sur ses adversaires. Face à cela et vu les candidatures déjà déclarées, il y a une grande équation sur ce qui serait la meilleure formule pour l’opposition. Puisque si on regarde la société civile et l’opposition, on se rend compte qu’elle sont trop dispersées et qu’il n’y a pas un leader capable de prendre toute la surface laissée par Karim Wade et Khalifa Sall. La seule personne qui est en train de faire incursion en se positionnant comme le véritable leader capable rassembler l’opposition, c’est Idrissa Seck. Mais, il a beaucoup de problèmes, parce que le Pds et les pro-khalife ne le laisseront pas le terrain libre pour qu’il puisse se faire un nom. Donc, la meilleure formule  pour l’opposition, c’est partir dispersée sur un projet, pour qu’au second tour, elle puisse se rassembler autour d’un seul candidat afin de contrer le President Macky Sall. Mais, je crains que la bataille soit gagnée d’avance, avant que le combat ait lieu. Parce que l’opposition est tellement émiettée et la société civile ne vient pas en renfort, car ayant déjà ses candidats. Ces pertes de voix à gauche et à droite vont aider Macky Sall à avoir un second mandat », renseigne Ibou Sané, professeur de sociologie politique.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com