LE JUGE SAMBA  KANE  NE  BADINE  PAS  AVEC LA  LIBERTE  PROVISOIRE  DES  PRESUMES  TERRORRISTES,

Trois  demandes   de  liberté  ont  été  rejetées au  motif qu’il  n’ y a  pas  garanti  de  déférer  à la  convention,  mais  aussi  risque  de troubles  publics.  Me  Hilal  est Parmi  les  avocats  qui  ont  des  difficultés  pour rencontrer  leurs  avocats.Constitué  à  la veille  du  premier  procés  sa  lettre  de  commision  n’est  pas transmise à  l’administration   pénitentiaire.   L’avocat  est  le  conseil  d’ Oumar  Keita    présumé    terrorrisme  avec le lot  de Imam  Aliou  Ndao et  Cie.  A  cela    s’ajoute le fait  que  l’avocat  n’  aps  reçu  le  dosier  à  temps.   C’est  avant  hier  qu’il l’ a reçu    en format clé Usb avec beaucoup  de dossiers  qui  ne peuvent  s’ouvrir.    Pourtant  l’avocat  a  demandé  la  liberté  provisoire pour  son  client Oumar  Keita.

Me  Ndiaye  l’autre  conseil   d’ Oumar  Keita  dans  sa  plaidoirie  a affirmé    que  ce  dernier,  ne devait pas  être   à   la  barre, il  ne  devait même  pas  être    inculpé,  aucun fait  n’a  été     imputé  à  Oumar  Keita   et  la charge  est défini  comme   un  élément  pouvant  aboutir  à  une  condamnation .

Concernant    cette eniéme  demande  rejetée  à  l’image  des autres , le  ministère public   estime  ainsi, Il   est   demandé au  juge   d’apprécier  dors  et  déjà  les  charges  contre Oumar  Keita,   alors  qu’on  n’  en est  pas encore  à  ce stade , c’est  facile  de  dire  qu’aucun  fait   n’a  été imputé,  l’ordonnance  de renvoi   est  très  claire,   pour  chaque  chef  d’inculpation  il  a suffit   d’apporter  les  élements  pour  dire  qu’il  y  a  suffisant  de  charges.

 

 

 

 

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com