LDC: Le PSG s’incline sur la pelouse du Real

Après avoir mené au score, le Paris Saint-Germain s’est finalement incliné sur la pelouse du Real Madrid (3-1) ce mercredi en 8e de finale aller de la Ligue des Champions.

Le Real démarrait très fort cette rencontre en imposant un énorme pressing à des Parisiens forcés de défendre. Après moins de cinq minutes de jeu, Ronaldo faisait passer un premier frisson dans l’enceinte de Santiago Bernabeu sur une demi-volée un peu trop croisée. Au fil des minutes, Paris entrait dans son match et les hommes d’Unai Emery montraient sur plusieurs ballons dans la profondeur qu’il y avait des coups à jouer dans le dos de la défense madrilène.

La domination restait légèrement en faveur du Real. Et à l’approche de la demi-heure de jeu, les Merengue avaient une opportunité énorme d’ouvrir le score mais Areola butait sur un très bon Areola, qui repoussait du visage le tir de Ronaldo. Un arrêt déterminant puisque le PSG ouvrait le score quelques instants plus tard par Rabiot (0-1, 33e) ! Les chants des supporters parisiens se faisaient entendre dans Santiago Bernabeu après cette ouverture du score.

Mais les Parisiens devaient rester vigilants et faisaient quelques erreurs offrant des opportunités à la Maison Blanche. Ronaldo aurait d’ailleurs pu égaliser immédiatement si le Portugais avait cadré une énorme occasion après un ballon perdu facilement par Berchiche. Et finalement, le PSG craquait juste avant la pause avec un penalty concédé par Lo Celso, qui accrochait Kroos dans la surface. Ronaldo ne tremblait pas pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 45e).

Relancé dans cette partie, le Real entamait la seconde période comme il avait démarré son match, avec un fort pressing. Le Paris SG avait beaucoup de mal à tenir le ballon mais il avait tout de même des coups à jouer, comme sur cette frappe de Mbappé bien repoussée par Navas. Après un gros quart d’heure de domination madrilène, Paris retrouvait des couleurs et il fallait un gros sauvetage de Ramos pour ne pas voir le Real craquer une deuxième fois.

Mais comme souvent dans les grands rendez-vous, le Real pouvait compter sur Ronaldo. La superstar madrilène reprenait un centre d’Asensio repoussé par Areola pour marquer de la cuisse (1-2, 83e). Un but chanceux mais très important pour la Maison Blanche, qui creusait un peu plus l’écart avec un troisième but signé Marcelo (1-3, 88e). Paris devra rattraper ce retard de deux buts le 6 mars à domicile.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com