La SGBS fait du faux, un virement à la Mairie de Dakar intrigue l’IGE

La charge est lourde et porte les empreintes du  député Issa Sall (PUR). Dans les colonnes de Vox Populi, Issa Sall accuse  la société générale de banque du Sénégal de faire du faux. «Si je dis que les institutions financières jouent le jeu, c’est par ce que nous avons une banque au Sénégal en l’occurrence la SGBS, qui fait faux », incrimine le Pr Sall. Pour preuve, dit-il, «il y’a quatre mois, j’ai fait une demande d’ouverture d’un compte pour mon parti. La SGBS m’a donné un faux numéro de compte. Je voulais relier mon compte personnel au compte de mon parti, mais je me suis rendu compte que le compte était faux.» «En les acculant, ils m’ont fait comprendre qu’ils ont reçu l’instruction de la société générale du Groupe, pour qu’ils arrêtent l’ouverture de comptes de parti par ce que l’APR a ouvert un compte à Roume pour la construction de son siège. Simplement pour vous dire que cela résulte du faux. Il faut que ça cesse», s’offusque-il

Un virement porté disparu entre la Mairie de Dakar et la SGBS

Dans sa parution du jour, Libération nous parle d’un intrigant virement entre la mairie de Dakar et la Sgbs.  Les fonds auraient été virés par erreur par la banque dans le compte d’une autre structure d’après l’actuel percepteur de la Mairie aux inspecteurs généraux d’État. L’IGE a été mise sur la piste cette affaire par le Ministère de l’Enseignement Supérieur qui venait de recevoir leur pré-rapport. Elle est relative à la convention de partenariat signée le 13 septembre 2013 entre la Mairie de Dakar et le Chef du département de Biologie végétale de la Faculté des sciences et techniques. Le ministre, après avoir fait l’historique et les objectifs de la convention, a affirmé qu’à la suite de l’enquête effectuée, « la ville de Dakar n’a pas encore versé l’argent dans le compte. Par conséquent, aucune dépense n’a encore été effectuée dans le cadre de la convention ».

 

 

Facebook Comments