FINANCEMENT DU TERRORRISME :  liberté provisoire refusée à l’étudiant Assane  Camara

Assane  Camara,    étudiant  sénégalais  en Tunisie  est  placé   sous  mandat  de  dépôt   depuis le   3  février  2016.  Il  n’ a été   entendu  qu’une seule  fois,   rien de  nouveau  dans  son  dossier,  mis  à  part  la  déclaration de  mère, une dame affolée.

L’ordonnance  de renvoi  date   d’avril  2017.  C’est  la deuxième  fois  que  son  affaire est  renvoyée.  Voilà  comment, un  Me  Ousmane  Ngom  très en verve  a  commencé  a  plaidé  la  demande  de  liberté  provisoire  pour  son   client.   Le  mis  en  cause  est  poursuivi  pour financement  au  terrorisme.

Il  faut  noter  qu’auparavant, l’affaire  a été  renvoyée  au 14  Mars  pendant  la mise en  état  du  rôle  pour  des  raisons  de  l’absence  du  conseil, Me  Ousmane  Seye étant  venu  en retard.  Venu  en cours  d’audience   alors  que  la  chambre  était  en  train  de  traiter  le dossier  Imam  Ndao  et  Cie,  l’avocat  en  a  profité  pour    demander  à  ce  que  son  dossier  soit  maintenu  et  jugé  aujourd’hui. Seulement,  le juge  a   maintenu  le renvoi  tout  en  lui  permettant  de  prendre  la  parole  pour  ses observations.  Il  a demandé  une  liberté  provisoire  rejetée  par  le  juge au  motif  qu’il  y a aucune  garantie de représentation devant  la loi  et  un risque  de  troubles à l’ordre public.

 

Facebook Comments