Ces pays où la Saint-Valentin est interdite !

Dans plusieurs pays d’Asie et du Moyen-Orient, la fête des amoureux est plutôt mal vue, voire carrément interdite. Vous pouvez même être exilé.

Au Pakistan, une décision de la Haute cour d’Islamabad de 2017 interdit les festivités publiques de la Saint-Valentin. Une décision rappelée début février par l’autorité pakistanaise de régulation des médias, qui enjoint à ne pas en faire de publicité. Dans ce pays musulman qui reste très conservateur, la Saint-Valentin est perçue comme une célébration de « l’immoralité, la nudité et l’indécence ».

En Arabie Saoudite, où les interactions publiques entres hommes et femmes sont mal vues, il est interdit depuis plusieurs années de porter du rouge le jour de la Saint-Valentin, ainsi que de vendre et d’acheter des produits en rapport avec la fête: chocolats, nounours, roses… L’année dernière, plusieurs magasins ont néanmoins été en mesure d’en vendre sans être inquiétés.

Même son de cloche en Iran où s’il est demandé aux commerces d’empêcher la tenue de la fête, cela n’empêche pas les Iraniens de la célébrer discrètement, précisait un journaliste à France 24 en 2015.

En Indonésie, les autorités musulmanes ont interdit la Saint-Valentin en 2012, arguant qu’elle était contraire aux valeurs et enseignements de l’Islam. Dans plusieurs provinces, dont celle d’Aceh où s’applique la charia, plusieurs établissements scolaires ont notamment reçu l’ordre l’année dernière d’interdire à leurs étudiants de fêter la Saint-Valentin. 

En Malaisie, la situation n’est guère plus reluisante pour Cupidon, accusé entre autres de promouvoir l’amour hors mariage. En 2005, une fatwa a marqué le début d’une lutte sans merci contre la Saint-Valentin, menant jusqu’à des raids de la police des mœurs dans des hôtels pour arrêter des couples de musulmans non-mariés. En 2011, près de cent personnes avaient été arrêtées le 14 février.

 

Facebook Comments