Video : Abdou Karim Sall à Sonko : « Les sénégalais ne pardonnent pas l’insolence, Idy l’a appris… « 

Après la sortie du leader de Pastef, Ousmane Sonko, ce dimanche à Thiaroye, les réactions viennent de partout. Hier, le coordonnateur des cadres aperistes de Pikine, Abdou Karim Sall a, lors d’une conférence de presse tenue à Mbao, apporté sa réplique à Ousmane Sonko qui a invité la jeunesse de la banlieue à bruler des pneus. Pour lui, Sonko s’est trompé de jeunesse. Car dit-il, « en s’adressant à cette jeunesse pour paraphraser son ami Pape Diouf  » cette jeunesse consciente de la banlieue et particulièrement celle de pikine », pour leur demander de braver les interdits et de bruler des pneus, non, je pense que Sonko se trompe d’époque et de jeunesse ».

Abdou Karim Sall a, par ailleurs, invité le leader de Pastef, Ousmane Sonko à mettre de l’eau dans son vin s’il aspire à diriger le senegal.   » Depuis un certain temps, nous avons remarqué Sonko, qui s’illustre dans des déclarations aux allures d’échange de rue en décrochant des mots pas aimable et pas courtois à l’endroit de son excellence, le président de la République Macky Sall. Je voudrais lui dire que les sénégalais ne pardonnent pas l’impertinence, ni l’insolence », avise M. Sall, qui ajoute d’ailleurs, que l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck l’a appris à ses dépends, lui qui a osé dire en face de tous les sénégalais que Abdoulaye Wade, President de la république était un ancien spermatozoïde et un futur cadavre. On ne peut pas être à ce niveau là d’insolence et d’impertinence. Il a payé les pots cassés et les sénégalais lui ont tourné le dos. Et soutient-il, si le président Macky Sall est arrivé au pouvoir, c’est juste que les sénégalais ont constaté qu’il avait un candidat respectueux.

Il a aussi lancé un défi aux politiciens qui veulent faire de pikine leur base naturelle en cette période pré-électorale.  » Parlant de politiciens errants, qui cherchent à faire de pikine leur base naturelle, je leur défie et je leur dit que c’est peine perdu. Pikine est imprenable », déclare M. Sall. La preuve dit-il, dans les jours à venir, nous allons occuper systématiquement le terrain jusqu’à l’élection présidentielle de 2019. « Nous ne laisserons plus ces marchands d’illusions venir distraire, les honnêtes citoyens que nous sommes », lance-t-il.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com