MANSOUR ELIMANE KANE :  La transparence   dans la  gestion des ressources  est une priorité

Le Ministre du Pétrole et des Energies s’est prononcé à la  Réception organisée par le Secrétariat international de l’ITIE le 12 Février à Oslo en Norvège.

Une occasion selon lui de transmettre  un message du Président de la République, qui porte un grand intérêt à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

C’est  d’ailleurs  selon  lui,  ce  qui justifie  qu’en conseil ministres il a renouvelé l’engagement du Gouvernement à poursuivre la mise en œuvre de la Norme ITIE en demandant la matérialisation de toutes les recommandations issues des rapports ITIE.

Aussi  il a été  demandé  au  gouvernement, de mettre en place, un groupe de travail constitué des représentants des ministères et structures de l’Etat pressentis pour la matérialisation des recommandations, afin d’impulser les réformes nécessaires à la transformation qualitative de la gouvernance du secteur.

Il s’agit notamment de l’harmonisation du système national de classification des revenus budgétaires avec les normes internationales, pour une meilleure traçabilité des revenus extractifs et de leur utilisation.

Selon Mansour Elimane Kane, la Constitution du Sénégal a été révisée en mars 2016 par référendum pour intégrer le principe de transparence et l’appartenance des ressources au peuple. Désormais, l’article 25 de la Constitution prévoit que « Les ressources naturelles appartiennent au peuple. Elles sont utilisées pour l’amélioration de ses conditions de vie. L’exploitation et la gestion des ressources naturelles doivent se faire dans la transparence et de façon à générer une croissance économique, à promouvoir le bien-être de la population en général et à être écologiquement durables » renseignes  le ministre  du  pétrole  et des énergies.

Il ajoute  que  le Code pétrolier est en cours de révision pour améliorer davantage les conditions d’octroi des permis licences en termes de bonnes pratiques et le code prendra également en compte les Exigences de la Norme ITIE.

A noter  en outre que le projet de loi d’orientation sur le partage des revenus issus de l’exploitation des ressources naturelles est annoncé et les grands axes sont connus.

En effet, une part sera affectée au budget, une part allouée aux investissements et une autre aux générations futures. Et sur ce point, la Norvège est un bon exemple. « Nous avons eu des échanges avec le Ministre Norvégien du développement international et demain nous aurons une séance de travail avec notre collègue norvégien en charge du Pétrole » notifie  M. Kane.

Facebook Comments