Dionne, un PM débutant, pas à la hauteur !

Être premier ministre n’est pas un poste de débutant. Or, enjeu après enjeu, Dionne démontre qu’il n’est tout simplement pas à la hauteur. Le Premier ministre n’a ni le profil de l’emploi, ni l’envergure médiatique pour servir de bouclier politique au Président de la république et lui faire définir la politique de la Nation. En atteste ses arguties sur l’affaire Petrotim, l’échec des négociations avec les syndicats d’enseignants et des médecins, les promesses non tenues dans son bled natal de Gossas.

Prestidigitateur de la parole, expert en calembour, Dionne n’a pas de génie en Communication politique. Mais fort heureusement, les erreurs du Premier ministre de Macky sont canalisées dans les colonnes des quotidiens pro-gouvernementaux et autres canaux techniques de communication dans lesquels il déroule une stratégie à perte. Sans impact sur les attentes du Grand Chef, Macky Sall. Pour un fusible, la démarche devrait être autre. Il manque à Dionne la touche politique.

Sa rhétorique est abstraite, fallacieuse, surtout en cette période d’impasse politique. Au lieu de conduire à bien la politique du Gouv’, Mahammad Boun Abdallah Dionne est devenu ce griot qui chante à hue et à dia les louanges de «Buur Fatick ak Fouta ». Il est, en effet, passé de PM à homme de cour.Il s’est forgé sans nul doute une personnalité flagorneuse. Il a maîtrisé l’enseignement de la fable «La cour du lion» de Jean de La Fontaine: «Ne soyez à la cour, si vous voulez y plaire, ni fade adulateur, ni parleur trop sincère. D’ici la Présidentielle, Macky a intérêt à changer ce Premier ministre qui ne lui apporte vraiment pas grand-chose. Ce n’est pas un sophiste aérien comme lui qui va faire réélire le président Macky Sall en 2019.

Facebook Comments