Dakar privée de réseau téléphonique, d’électricité et d’eau

La capitale Sénégalaise a été, le temps d’un weekend, « hors civilisation ». La galère des usagers de la société de téléphone « Orange » a débuté vendredi dernier.

Quelle que soit sa formule, il était difficile de passer un coup de fil, d’envoyer un message ou se connecter à internet sans s’y prendre à plusieurs tentatives. Ce qui choque le plus dans cette affaire, c’est que l’entreprise, qui ce fait des centaines de milliards en chiffre d’affaires et plus d’une centaine de milliards en bénéfices sur le dos des « Goorgoorlu Sénégalais s’est emmuré dans un silence irrespectueux.

A défaut de communiquer sur les causes de ce manquement à leurs obligations, la sonatel aurai pu avoir la courtoisie de s’excuser auprès de ses clients désorientés.

Comme si cela n’était pas suffisant, les problèmes de la distribution d’eau et d’électricité sont venus s’ajouter dans le calvaire des Sénégalais. Une pénurie d’eau affecte Dakar et sa banlieue depuis près de deux jours, même si, contrairement à la Sonatel, la Sénégalaise des Eaux (Sde) a donné des explications à ce manque de liquide précieux.

La Senelec, elle, a bouclé la boucle avec des délestages de plusieurs heures dans certains quartiers.

Facebook Comments
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com