Guinée-Bissau : démission du Premier ministre

Le chef du gouvernement a tendu le tablier à quelques jours de la fin de l’ultimatum lancé par la Cédéao pour prendre des sanctions à l’encontre des hommes politiques bissau-guinéens qui refuseraient d’appliquer l’accord de Conakry.

L’ultimatum va expirer le 16 janvier.

Umaro Sissoco Embala dirigeait le gouvernement de la Guinée-Bissau depuis novembre 2018.

Il avait été nommé en remplacement de Baciro Dja, pour tenter de sortir le pays d’une longue crise politique.

Facebook Comments