Traquet de la traque: 200 milliard (Mimi), 50 (Sidiki Kaba), 152 (Gouvernement), ça danse le wango au Palais…

“Pour prévoir l’avenir, il faut connaître le passé, car les événements de ce monde ont en tout temps des liens aux temps qui les ont précédés. Créés par les hommes animés des mêmes passions, ces événements doivent nécessairement avoir les mêmes résultats ”.

Cette sentence de Machiavel est à la fois ensorcelante et pédagogique pour mieux appréhender les faits et gestes ainsi que la manière d’agir de ceux qui sont souvent portés au sommet de notre République.

Après la libération de Karim Wade dans des conditions douteuses dans le cadre de la traque des biens mal acquis, le régime de Macky Sall fait face aujourd’hui à un autre tribunal qui est celui de l’Opinion et du Peuple pour qui il gouverne. Le chef de l’Etat et son gouvernement sont sommés par le Juge invisible à faire le bilan de ce qui est recouvré dans cette traque dite de biens mal acquis.

Seulement l’exercice semble tout simplement périlleux pour les tenants du pouvoir. Ceux qui en ont déjà tenté l’expérience se sont vite fait coincer au bas du podium. Et Me Sidiki Kaba ne nous dira pas le contraire.

Le 23 juin dernier, Me Sidiki Kaba ministre de la Justice qui faisait le point sur les biens mal acquis avait déclaré que 50 milliards ont été recouvrés dans la traque des biens mal acquis.

« Je puis vous dire que depuis que l’action qui a été menée et qui participe de la reddition des comptes, tout comme de la bonne gouvernance (…), après condamnation, au moins 50 milliards ont été recouvrés », parole de Kaba.

Que veut dire moins de 50 milliards ? En vérité ces chiffres de Me Sidiki Kaba ne sont pas précis car cela peut être 55 milliards, 67, 85, ou 100 milliards… que sais-je ?

C’est l’envoyée spéciale du président de la république qui en voulant être précise a malheureusement fait une sortie malencontreuse en déclarant que la traque des biens mal acquis a permis de recouvrer 200 milliards de nos francs. Ce qui a provoqué une vive polémique et réaction dans le landerneau politique. Ousmane Sonko, Birahime Seck et Aïssatou Sophie Gladima (ministre des mines) ont tous contesté ces chiffres de Mimi Touré l’envoyant dans le même ordre d’idée à apporter des preuves. En tout cas, Moustapha Niasse lui n’en sait rien.

Le lendemain, c’est le Gouvernement qui s’est fendu d’un communiqué pour dit-il apporter des précisions. Dans le document signé par le porte-parole du Gouvernement, il est mentionné que c’est plus de 152 milliards qui sont recouvrés dans la traque, précisément un montant global de 152 984 119 934 francs CFA pour la période 2012 – 2015.

Pour un bilan portant sur un même fait, le Gouvernement sert trois bilans totalement contradictoires mettant le contribuable sénégalais dans une situation indécise.

Une enquête parlementaire est aujourd’hui plus que nécessaire.

Landing DIEDHIOU

Facebook Comments