« Mariama Sarr a la base la plus confortable au niveau de la commune de Kaolack »

Nous regrettons avec beaucoup d’amertumes les attaques répétées et commanditées contre la l’édile de kaolack.

En effet, même le ministre de la fonction publique ,de la rationalisation des effectifs et du renouveau du service public,MARIAMA SARR fait l’objet de complot orchestré par de hauts responsables politiques pour la déstabiliser.

Et ce qui est regrettable dans tout ça, c’est que cela vient de sa propre formation politique.

Pour preuve la récente sortie du mouvement Pencum Saloum, dirigé par Cheikh Tidjane Dieng, un maitre chanteur et un arnaqueur hors pair a été financé par des responsables aperistes de la commune de Kaolack, dont je tairai les noms par décence et morale républicaine.

Aujourd’hui encore, nous venons de voir la publication dune vidéo d’un nommé Abdoulaye Guèye, responsable de l’Apr, KL dit il, et proche de Mimi Touré dénigrant la gestion de la Mairie, qu’elle a l’insigne honneur de diriger en tant que première femme avec une transparence dans la gestion des affaires jamais connue auparavant.

Je voudrai rappeler que A.Guèye ne figurant dans aucune structure de lAPR de Kaolack et n’ayant pas monté un seul comité ni assister à aucune réunion depuis la création du Parti, encore moins une Assemblée générale est méconnu de la scène politique au niveau local et même au niveau national.

Les responsables du parti au niveau local ne passent pas inaperçus et cela pour dire qu’on a compris qu’il est une simple marionnette qu’on utilise pour des fins politiques.
Cependant, je voudrais lui dire, lui et son mentor, que c’est cette gestion dont il fait état qui a permis la réhabilitation du réseau électrique défectueux à coup de quarante millions de francs après avoir renoncé à son véhicule de fonction.
Cette même gestion a permis l’extension du réseau électrique de 10 km impactant les quartiers Sara, Peulgueu , Peul Gueubongré, Samamoussa, Singsingbambara, Medina, Fass Cheikh Tidjane, Thioffac.
Cette gestion a permis la réalisation de la route de Merignac grâce au B.C.I et la réhabilitation de l’école élémentaire El Hadj Ibrahima Niass de Medina en phase de finalisation sur fond propre.

Cette même gestion dénoncée a aussi permis le pavage de Niary Tally, le décrochage du financement de la construction du centre de santé de Medina pour un coup global de 432.837.000 frs grâce à la coopération Mairie Kaolack, Associations des maires francophones et Mairie de Merignac.

Le site est déjà identifié, le marché lancé et le financement acquis. Ce poste polarise 11 quartiers.
En plus de tout ceci, Madame le Maire a réceptionne des le premier semestre de son magistère deux camions ramasseurs d‘ordures plus 100 bacs à ordures installés dans les grandes artères et les zones à fréquentation forte, grâce à la coopération Turque. La liste est loin d’être exhaustive mais je sais que ses services saisiront l’occasion du centenaire de la commune pour faire une communication beaucoup plus soutenue et plus détaillée de ses réalisations à mi-parcours.

Dans un autre volet à dimension étatique, nous énumérerons beaucoup de projets et programmes à Kaolclak dont le choix a été dicté par son leadership.

On peut en citer parmi tant d’autres, le programme promovile qui a 04 composantes: voierie, éclairage public, assainissement et aménagements paysagers. Ce programme a permis la réalisation de la pénétrante de Ndagane. Une route entièrement butinée, partant au garage Nioro jusqu’à la nationale qui mène vers Tamba. Ce même projet permettra la réalisation du tronçon cœur de ville, Mboutousow jusqu’au rond point Médina.

Et celle du boulevard de l’émergence qui traversera 07 quartiers. Le bitumage a commencé et on est aujourd’hui à hauteur des HLM SARA. Le total de tout le kilométrage sur le BCI est estimée à 6 km 913.toujours dans ce même programme, l’axe (hôtel relais Koundam ) (lycée technique Okasspenc Ma) et Niary Taly Lycée technique) pour 05 km350. Le retard de l’exécution est dû aux lenteurs des procédures de la BAD mais le financement est déjà acquis et les travaux Démarreront bientôt.
Toujours dans ce même contexte l’état a débloqué 13547.500.694.milliards à travers l’ONAS pour un projet structurant de l’assainissement.

Un canal fermé qui part de Khakhoune jusque dans la bande d’Aouzou avec deux bassins de débordements (centre et sud est) sera construit pour définitivement réglé le problème de l’inondation à Kaolack. Ce vaste chantier impactera 13 quartiers et 65.000 personnes. La base de campement pour l’entreprise est déjà trouvée à Gawane et les travaux devraient démarre même dans ce mois de Décembre, d’après les techniciens de l’Onas.

Vu tout ceci, je pense que les leaders de l’APR devraient s’unir comme un seul homme pour s’approprier de toutes ces réalisations, consolider les acquis, renforcer la base en apportant des solutions aux doléances des populations locales et s’épauler mutuellement. Mais c’est dommage qu’on note le contraire et c’est lamentable.

C’est pourquoi, j’interpelle le président de l’alliance pour la République, Monsieur Macky Sall pour qu’il recadre ces faiseurs de trouble avant qu’il ne soit trop tard.

Mariama Sarr a la base la plus confortable au niveau de la commune. Donc jouer à sa destabilisation, c’est participer à l’échec de l’Apr et du président à Kaolack en 2019.

Si des ambitions personnelles de faire face au président en 2019 n’est pas derrière ces sorties, la logique voudrait qu’en même qu’on massifie le parti et non le contraire.

Je voudrais enfin terminer pour dire à ce monsieur que le plus petit lieutenant de Mariama Sarr est plus représentatif que Mimi Touré dans la commune de Kaolack.

Vous avez raison de dire que Kaolack a déjà réglé le cas de Mariama Sarr parce que étant à l’heure, la seule personne dépositaire d’un mandat électif lui permettant de diriger la destinée des Kaolackois. .Mariama Sarr ne se cherche pas, elle a sa base naturelle et légitime, qui lui est fidele et lui fait confiance. C’est cette base qui lui a permise de remporter haut la main les présidentielles de 2012, les législatives de 2012, les locales de 2014, les élections du HCCT, le referendum et récemment les législatives de 2017 avec bien sur l’apport significatif de la coalition Benno Bokk Yaakaar.

Il serait plus sage d’aider Mimi Touré à sortir de cette furie médiatique dont il fait l’objet suite à sa sortie relative au 200 milliards de la traque des biens mal acquis.

ABDOULAHAT DIOUF: Chargé Com-Cojer communale et proche collaborateur de Mariama Sarr

Facebook Comments