Assane Ndiaye, un lauréat au parcours élogieux à l’UCAD 

Le premier lauréat du Grand prix du chef de l’État pour les enseignants, Assane Ndiaye, a fait un parcours élogieux à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, après avoir réussi au concours Normalien Instituteur (NI). Selon des témoignages différents, l’homme est un enseignant très disponible dont ses services sont gratuits.

DIOURBEL – Assane Ndiaye, professeur de lettres modernes au lycée Mbacké II de la localité du même nom, dans la région de Diourbel, qui vient d’être sacré lauréat du Grand prix du chef de l’État pour les enseignants, est né en 1966 à Matam.

Après l’obtention de son diplôme de certificat d’études et sa réussite à l’entrée en sixième à l’école primaire Mame Mor Diarra de Mbacké, Assane Ndiaye a, aussitôt, fréquenté le collège Gaïndé Fatma de ladite localité, où il a décroché son Brevet de fin d’études moyennes (BFEM). Admis au Lycée Technique Ahmadou Bamba (LTAB) Diourbel, en série E, le jeune lycéen a réussi au concours du CFPT- Sénégal-Japon, et devait suivre une formation pour obtenir un Brevet technique en mécanique auto. Mais, comme il y a loin de la coupe aux lèvres, Assane Ndiaye, qui a été reçu, en 1990, au concours du CFPP (Centre de Formation et de Perfectionnement Pédagogique), a décidé de changer de cap pour embrasser une carrière dans l’enseignement.

Au terme de sa formation, il a été affecté à Podor où il a fait quatre (04) bonnes années avant d’être muté, en 1994, à l’école de Gouy Gui, un village situé à quelques encablures de la commune de Mbacké. Là, Monsieur Ndiaye a fait quinze (15) ans en décrochant, en sus, son baccalauréat en qualité de candidat individuel, qui lui a, d’ailleurs, permis de se présenter et de réussir au concours Normalien Instituteur (NI), en 2009, alors qu’il était directeur d’école à Mbacké.

Affecté à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) comme étudiant en lettres modernes, il a fait un parcours élogieux, sans faille avant d’intégrer l’école normale supérieure, la Fastef, où il a été major en première et deuxième année.

Selon différents témoignages portés à son endroit, Assane Ndiaye, au delà de l’enseignant émérite comme l’a signifié son le président Macky Sall, hier, lors de la cérémonie de sacre, est quelqu’un de très disponible et dont ses services rendus à ses collègues et potaches sont gratuits.

liberation

Facebook Comments