Interdiction de la marche des togolais au Senégal: Paul Dzadou revient sur les faits

On vous annonçait hier que la communauté togolaise du Sénégal devait organiser ce samedi, une marche pour montrèrent leur désapprobation de ce qui se passe de quelques temps leur pays, mais aussi que que la paix y reviennent, en effet, le rassemblement n’a pu avoir lieu parce que tout simplement ces derniers se sont vu opposer un nier de la police.

Alors que selon Paul Dzadou, Président de l’Union togolaise du Sénégal qui regroupe les ressortissants du Togo au Sénégal, toute la procédure a été respectée jusqu’à ce qu’aujourd’hui oncles appelle pour leur dire que leur rassemblement n’a pas été autorisé.

 » Pour le moment, nous ne savons pas exactement ce qui a motivé cette interdiction parce que nous n’avons pu aller récupérer la lettre de notification, mais mardi on irait la prendre pour en savoir un peu pla », a expliqué M. Dzadou au micro de ThieyDakar.

Interpellé sur un éventuel compromis entre l’État du Sénégal et leur Président, après le voyage il y a quelques jours du Ministre des affaires étrangères du Sénégal, Me Sidiky Kaba, le Président des togolais qui dit ne  pas faire de lien entre cette visite et l’interdiction de leur marche, a répondu que pour le moment il ne peut affirmer de raison de ce refus tant qu’il n’aura pas lu les raisons officielles de cet acte.

Une visite où le Ministre Sidiky Kaba a rencontré le Président Faure Gnassingbé et qui a abouti à l’annonce de l’ouverture prochaine d’une ambassade au Sénégal.

De toute manière, M. Dzadou qui a salué le Sénégal qui est une forte démocratie connue pour son histoire diplomatique glorieuse,  a remercié la société civile sénégalaise pour son soutien constant et les appelle à leur prêter main forte dans leur combat.

« Ce qui nous intéresse en ce moment c’est que le message est bien passé à travers la presse mais aussi les réseaux sociaux, c’est ce qui importe le plus pour nous », a-t-il laissé entendre.

Pour rappel, les ressortissants togolais vivant au Sénégal devaient organiser un rassemblement à la place de l’obélisque pour réclamer le maintien de la paix Togo où règne depuis un peu plus de 5 mois un climat politique délétaire  et pour cause un divergence de vue sur la constitution entre le régime en place et l’opposition regroupée au sein d’une coalition afin de mener le combat contre le régime.

D’ailleurs, un entretien exclusif a été accordé à votre site préfèré, ThieyDakar, par M. Nathanaël Olympio, leader du Parti des togolais, émissaire de la coalition des 14 parties de l’opposition pour venir participer à la marche qui a été malheureusement interdite.

Nous y reviendrons…

 

Par mounamak

Facebook Comments