Fonction publique locale: les travailleurs des collectivités locales exigent son effectivités et menacent…

L’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales a fait part de leur ras-le-bol dans la longue attente pour l’effectivité de la fonction publique locale qui tarde à se réaliser malgré les différents plans d’action qu’ils ont ensemble mis en place avec l’État.

Ces derniers qui faisaient face à la presse  ce matin ont annoncé rompre tout dialogue avec l’État et promettent un janvier chaud avec un plan d’action allant dans le sens de revendiquer leur dû.

Mis dans une situation d’inconfort avec l’acte III de la décentralisation qui, étant toujours dans sa phase 1, a engendré de nombreux dysfonctionnements, en à croire Ahmadou Bamba Diop, le Secrétaire général du Syndicat unique des travailleurs des collectivités locales du Sénégal ( Sutracol), affilié à la CNTS/FC et membre de l’intersyndicale,  » allant des retards récurrents dans le paiement des salaires, à l’absence de couverture médicale, en passant par l’absence de prévoyance retraite et autres avantages sociaux », les travailleurs des collectivités locales, toujours selon M. Diop, exigent  » l’opérationnalisation de la fonction publique qui peut être une porte de sortie à ses différents problèmes « .

A cet effet, l’intersyndicale composée du Sudtm/FGTS/B, du Sntcl/CNTS, du Sutracol/FC et du Sutms/UNSAS, exige la tenue d’un conseil interministériel sur le dossier, sinon un conseil presidentiel.

A défaut de quoi l’intersyndicale qui doit tenir une AG au début du mois de janvier, menace de tenir une grève générale d’avertissement de 72h, après avoir déposé au paravent un mémorandum dans toutes les préfectures du Sénégal.

Un plan d’action qui sera clôturé par une assemblée d’évaluation qui sera tenue en fin janvier.

 

Par mounamak

 

Facebook Comments