Vidéo-AIBD: Les révélations d’Abdoulaye Mbodj sur les accords de financement

L’accord de sous-traitance entre le Groupe turc Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group pour finaliser les travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), a permis au Sénégal d’économiser 64 milliards de francs CFA, a révélé jeudi le directeur général de l’AIBD, Abdoulaye Mbodj.

« L’accord avec Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group a permis au Sénégal de réaliser une économie de 64 milliards de francs CFA et de finaliser les travaux de l’AIBD en fast tract », a-t-il dit lors de l’inauguration de l’AIBD.

Lancés en décembre 2007 par l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, les travaux de l’AIBD avaient enregistré un retard sur les délais impartis. Le chantier avait été repris par la société turque Summa-Limak, fin 2016, après l’arrêt des travaux par Saudi Bin Laden Group. La société saoudienne était entrée en conflit avec l’État du Sénégal.

La société turque Summak-Limak a réalisé une performance, a estimé le directeur général de l’AIBD qui a remercié le président Macky Sall pour son implication personnelle dans la réalisation de ce projet.

« A votre accession à la magistrature suprême en 2012, le chantier de l’AIBD était à un taux d’exécution de 34%, alors que le taux d’exécution financière était de 50% », a-t-il dit. M. Mbodj a rappelé son engagement dans le règlement de certains problèmes, avec des solutions innovantes pour sortir l’AIBD de l’impasse.

L’accord de sous-traitance entre le Groupe turc Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group pour finaliser les travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), a permis au Sénégal d’économiser 64 milliards de francs CFA, a révélé jeudi le directeur général de l’AIBD, Abdoulaye Mbodj.

« L’accord avec Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group a permis au Sénégal de réaliser une économie de 64 milliards de francs CFA et de finaliser les travaux de l’AIBD en fast tract », a-t-il dit lors de l’inauguration de l’AIBD.

Lancés en décembre 2007 par l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, les travaux de l’AIBD avaient enregistré un retard sur les délais impartis. Le chantier avait été repris par la société turque Summa-Limak, fin 2016, après l’arrêt des travaux par Saudi Bin Laden Group. La société saoudienne était entrée en conflit avec l’État du Sénégal.

La société turque Summak-Limak a réalisé une performance, a estimé le directeur général de l’AIBD qui a remercié le président Macky Sall pour son implication personnelle dans la réalisation de ce projet.

« A votre accession à la magistrature suprême en 2012, le chantier de l’AIBD était à un taux d’exécution de 34%, alors que le taux d’exécution financière était de 50% », a-t-il dit. M. Mbodj a rappelé son engagement dans le règlement de certains problèmes, avec des solutions innovantes pour sortir l’AIBD de l’impasse.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *