La frontière nord-coréenne sous le feu des bombardiers américains

Quelques jours après que Pyongyang a procédé à un nouvel essai de missile, des bombardiers américains B-1B ont survolé la péninsule coréenne afin de frapper des cibles près de la frontière nord-coréenne dans le cadre des exercices militaires aériens à grande échelle Vigilant Ace.

Des bombardiers américains B-1B Lancer ont frappé ce mercredi des cibles sur la péninsule coréenne, près de la frontière nord-coréenne, dans le cadre des exercices militaires aériens à grande échelle menés cette semaine par Washington et Séoul, rapporte le Comité sud-coréen des chefs d’état-major.

«Quelques B-1B Lancer, accompagnés de chasseurs de combat F-22 Raptor ont réalisé des manœuvres impliquant le bombardement de formation, ayant démontré ainsi la capacité et la détermination des alliés de donner une réponse sévère aux tirs de missile et aux provocations nucléaires de la Corée du Nord», est-il indiqué dans un communiqué.

Les objectifs établis sur le site dans la province de Gangwon, dans le nord-est du pays, ont été éliminés avec succès, annonce le Comité sud-coréen des chefs d’état-major.

Selon lui, les F-15Ks et les KF-16s de l’armée de l’air sud-coréenne ont également participé aux exercices, qui ont commencé lundi et qui courent jusqu’à vendredi.

Pyongyang a déclaré que les exercices aériens américano-sud-coréens Vigilant ACE menaient la péninsule coréenne «au bord de la guerre».

De son côté, Moscou a qualifié de «provocation intentionnelle» les récentes démarches adoptées par Washington à l’égard de Pyongyang et notamment les manœuvres militaires organisées à proximité des côtes de la péninsule. Selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, Washington a tout mis en œuvre «pour faire en sorte que Kim Jong-un craque et tente une nouvelle aventure». Si les Américains «cherchent un prétexte pour détruire la Corée du Nord, comme l’a annoncé l’ambassadeur des États-Unis au Conseil de sécurité de l’Onu, qu’ils le disent directement et que les hautes autorités américaines le confirment», a-t-il alors relaté.

La Corée du Nord a annoncé il y a une semaine avoir testé avec succès un nouveau type de missile balistique intercontinental (ICBM), le Hwasong-15, susceptible d’atteindre les États-Unis en tous points de leur territoire, ajoutant avoir achevé son objectif de devenir une puissance nucléaire.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *