Affaire Khalifa Sall: L’Etat veut du cash dans le mode de paiement de la Caution

Ceux qui espère que Khalifa Sall va bientôt sortir de prison peuvent déchanter. Car, manifestement, ce n’est pas demain la veille que le maire de Dakar va humer l’air de la liberté. Ce en dépit de sa volonté d’offrir des immeubles à titre de cautionnement. En effet, l’Etat du Sénégal oppose un niet catégorique à la proposition du maire de Dakar. Selon des sources bien informées, du côté de l’Etat du Sénégal, le constat est que l’édile de la capitale sénégalaise a fait une demande d’autorisation de consigner en vue d’obtenir une liberté provisoire, en même temps que ses co-inculpés Mbaye Touré, Amadou Moctar Seck, Ibrahima Yatma Diao, Yahya Bodian et Fatou Traoré. Mais, l’Etat du Sénégal , par le biais de ses avocats a d’emblée demandé au juge de déclaré irrecevable la requête des conseils de Khalifa Sall.

« L’Etat veut du cash, rien que du cash »

Dans la réponse adressé au doyen des juges d’instructions et communiquée aux avocats de la défense, les conseils de l’Etat ont soulignés clairement, à l’attention du juge Samba Sall, que l’Etat ne veut pas de biens immobiliers, mais plutôt de la liquidité, des espèces sonnantes et trébuchantes. L’Etat, partie civile dans cette affaire, est libre d’accepter ou de refuser, même si, dans des cas précédents, il a accepté des biens immobiliers en garante, selon une source.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *