« Je ne suis pas la meilleure… », selon la coach adjointe de l’équipe nationale féminine de basket

Pour Khady Diop, c’est bien une opportunité pour elle d’être à ce poste. Elle reste modeste par rapport au choix porté sur sa personne et indique même si elle là, cela ne signifie point qu’elle est la meilleure parmi tant d’autres techniciennes.

« Je suis contente car c’est un honneur d’être choisie parmi tant d’autres femmes et techniciennes. C’est une opportunité pour moi de ramper, d’apprendre des techniciens comme Cheikh Sarr et Sir Parfaito Adjivon », a-t-elle indiqué.

Elle poursuit : « Je pourrais m’améliorer et continuer ma progression. Je ne suis pas la meilleure, c’est juste une question de chance. Cette nomination est celle de toutes les femmes coaches et anciennes Lionnes », confie l’ancienne reine du basket en 1989, 1999 et 2000. »

« Cinq fois championne d’Afrique (1992, 1994, 1997, 1998 et 2000), l’ancienne joueuse de la Jeanne d’Arc compte mettre son expérience au service de l’équipe pour l’atteinte des objectifs fixés, dont la reconquête du titre africain en 2019. « Je serai à la disposition du coach titulaire (ndlr : Cheikh Sarr) », a-t-elle ajouté.

« Je ferai tout ce qu’il me demande pour la bonne marche de l’équipe et je serai fidèle. Cependant, j’ai fait 22 ans de carrière et je peux apporter beaucoup à cette génération de joueuses. Je ferai tout mon possible pour être à la hauteur des attentes », promet l’ancienne Lionne

La coach renchérit : « J’ai disputé trois coupes du monde et je connais bien cette compétition. On n’a jamais l’occasion de passer le premier tour et je pense qu’on a le potentiel avec cette génération de le faire. Il faut juste y croire car les autres équipes ne sont pas meilleures que nous. Toutefois, cette compétition doit être un moyen de préparer l’Afrobasket 2019 ».

 

sources: SportSenegal

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *