Guinée Konakry: un étudiant accidentellement tué par une balle perdue

C’est la troisième victime par balle depuis le début de la grève des enseignants, lancée le 13 novembre dernier et que le Gouvernement continue de qualifier de « grève sauvage ».

Junior-Ulrich Yobouet Assui, étudiant ivoirien, qui faisait la 6ème année médecine à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry aurait reçu une balle dans la tête ce mercredi, 6 décembre 2017, à Hamdallaye, dans la banlieue de Conakry, a appris Guineematin.com d’un voisin du défunt.

Selon Yacine Diallo, voisin du défunt, c’est un agent de la sécurité perché sur un véhicule pickup (du genre qui récupère l’argent dans les stations-services) qui aurait tiré une rafale quand des jeunes manifestants ont barricadé le passage et obligeaient les automobilistes à faire demi-tour.

Cloîtré au premier étage d’une maison située vers « Hamdallaye-Tour Eifel », Junior aurait reçu la balle dans la tête. Après avoir perdu beaucoup de sang, il aurait rendu l’âme peu après son arrivée à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé, a précisé Yacine Diallo au téléphone d’un de nos reporters.

 

Sources: guineematin

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *