DPG: DÉPUTÉS INCIVILES ET INSULTEURS A GAGE… Ce fut le déluge à l’hémicycle

Décidément, le Sénégal aura toujours mal de son Assemblée nationale. Hier lors de la DPG du PM, l’on était frappé par la masse des militants venus en t-shirt accompagner et acclamer leur  » leader « . Les « dépités » béni-oui-oui applaudissaient systématiquement toute intervention ou même geste des députés de la majorité, huer copieusement ceux de l’opposition. Devant, en principe interpréter les aspirations du peuple sénégalais et proposer des solutions pour les résoudre, ils passent tout leur temps dans des répliques politiciennes d’arrière –garde qui n’honorent pas un Honorable député

Sauve-qui-peut ! Des députés incivils et discourtois, je-m’en-foutistes et grossiers, inconscients et insulteurs à gage! Voilà l’image de l’Assemblée nationale du Sénégal, une Institution qui donne l’apparence d’une force républicaine tout en ayant tout d’un marché empesté.

Dans cette 13ème  Législature de l’Assemblée nationale, les vrais députés sont garrottés dans leurs volontés de défendre l’intérêt national. Le suffrage est trahi par des élus du hasard avec un Bureau drôle occupé par des condottieri sortis on ne sait d’où. Le député grossier agit, c’est le député insolent qui réagit devant des citoyens indignés qui baissent la tête et ruminent leur colère.

Cette Législature ne  s’identifie vraiment pas avec le temps, ni avec la Nation. Elle ne fait même pas partie du climat actuel de la civilisation. Par le comportement hideux et honteux de certains députés, avec le langage ordurier qui y fuse, elle est devenue négation de toute morale républicaine et  obstacle à tout progrès national.

Aux Législatives de 2017, tout ce que les citoyens ont conquis pour assainir la 12ème Législature est tombé des mains de Benno Bokk Yakaar qui soutient Macky Sall.  Ses députés n’ont pas oublié leur mission. Ils s’en fichent simplement. Ceux qui les ont élus en 2017, voient aujourd’hui pire qu’une domestique ménagère qui fuit des résidus pour tomber sur des immondices.

Mais quand des aventuriers conduits par un louche destin arrivent se retrouver dans une Assemblée nationale, c’est le déluge ! C’est ce qui a fait de l’Assemblée nationale, un nouveau marché Sandaga ! Des députés qui conspirent en s’instruisant dans les affaires internes d’un camp adverse, d’autres qui tiennent un langage ordurier, un train de vie drastiquement revu à la hausse, voilà l’Assemblée nationale que le Sénégal a. Et cette Législature se révèle être déjà  un désastre.

 

La Rédaction

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *