Egypte : l’ancien ministre de l’Intérieur fugitif détenu dans un lieu secret

L’ancien ministre égyptien de l’Intérieur, Habib al-Adly, qui s‘était volatisé de sa résidence surveillée a été arrêté et serait détenu dans un endroit secret, selon certaines sources sécuritaires.

Condamné à 7 ans de prison pour détournement de fonds, cet ancien cadre de l’administration Moubarak avait été placé en résidence surveillée. Surnommé le «ministre de la Torture» , ce dernier avait échappé à la vigilance de la police, au mois de mai dernier. Depuis, le bruit courait sur une éventuelle évasion.

Habib al-Adly a de nouveau été interpellé et devrait comparaître ce 11 janvier devant la plus haute juridiction du pays.

Une comparution qui devrait aboutir à un énoncé final de sa peine.

Un tribunal du Caire l’avait jugé en avril dernier, avec dix autres responsables du ministère de l’Intérieur, coupable d’avoir détourné plus de deux milliards de livres (environ 104 millions d’euros) alors qu’il était ministre de l’Intérieur.

Ministre de l’Intérieur pendant 13 ans (1997-2011), il est considéré comme l’un des principaux responsables de la violente répression contre les manifestations du Printemps Arabe, qui ont précipité la chute du régime Moubarak. Impliqué dans de nombreuses affaires judiciaires, Habib El Adly est une figure très impopulaire en Egypte.

Facebook Comments