Prix africains de fact-checking 2017: Un étudiant du Cesti remporte le prix du meilleur article

Les lauréats de la quatrième édition des Prix africains de fact-checking ont été récompensés, samedi 18 novembre, au cours d’une cérémonie organisée à Johannesburg, en Afrique du Sud. Moussa Ngom, étudiant du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de Dakar, a remporté le prix du meilleur article de fact-checking.

« Pourquoi Macron a tout faux… » Titre de l’article de cet étudiant en journalisme au Cesti, est le seul à être retenu dans cette catégorie. Son récit, démonte les propos d’Emmanuel Macron imputant la pauvreté en Afrique à un fort taux de fécondité.

La journaliste béninoise Alexandra Djotan et sa consœur kenyane Dorothy Otieno,ont remporté les premiers prix de l’édition 2017 des Prix africains de fact-checking. La première nommée de « Radio Parakou » a été primée pour son reportage « Mag-La libération forcée des emprises du domaine public fait des millions de victimes ». Dorothy Otieon du « Nation Media Group » a été elle récompensée pour son article intitulé « Before you vote » qui examine les propos des candidats à la veille de l’élection présidentielle.

Dans la catégorie francophone, le deuxième prix a été remporté par Newman de Laure Pie de la Côte d’Ivoire, journaliste à « pôleafrique.info », auteur de l’article « Décryptage-Naissances élevées, les experts s’affrontent, « l’Afrique peut avaler ses populations ».

Chez les anglophones, Arison Tamfu du « Cameroon Journal » a remporté le deuxième prix pour son article « Feature : As Paul Biya looks to running again in 2018, Has he delivred on his 2011 electoral promises ? ».

Pour rappel, 159 candidatures de 25 pays de tous l’Afrique ont été reçues cette année. Les lauréats ont reçu chacun 2.000 dollars pour les premiers prix, 1.000 dollars pour les deuxièmes prix et 500 dollars pour la catégorie réservée aux étudiants.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *