Limogé au port, Cheikh Kanté fait des virements dans 03 comptes

Nos confreres de « Dakar Times » reste sur les faits pour éviter de personnaliser un dossier qui touche les derniers publics. Devant les insultes disent-ils, ils brandissent les preuves de sa mal gouvernance. En voici une!

Alors qu’il est limogé du Port de Dakar le 11 Septembre 2017, l’ancien Directeur général a pris des décisions nulles et sans conséquences comme l’a si bien déclaré le nouveau Dg qui remet en cause le nouvel organigramme et les recrutements abusifs de 388 personnes.

Mais il y a pire!

En fouinant, DakarTimes est tombé sur 03 ordres de virement qu’il a effectués le 12 septembre 2017 alors que son remplaçant est nommé le 11 septembre 2017. Qu’on ne nous oppose pas l’argument de la « gestion des affaires courantes », un fourretout finalement, car nous savons ce que cela veut dire. Le virement dans la précipitation de sommes d’argent aussi importantes ne peut pas être versé dans le registre des « affaires courantes ». Il s’agit d’un marché de 2 milliards 895 millions de f Cfa octroyé à la société  » Ateliers du Cap vert ». Allez vérifier les conditions d’octroiment de ce marché… Cheikh Kanté ne se souciait guère de la bonne gouvernance. Il manipulait les ressources du Port comme il manipulait les cordes de sa guitare lorsqu’il était dans la troupe culturelle de Louga. Au Pad, personne n’osait s’opposer à sa volonté. D’ailleurs, dans les rubriques « dons et subventions » dans la balance 2016 du Pad, nous avons découvert un décaissement de 52 millions frauduleusement intitulé  » appui aux Institutions » et 13 millions représentant des billets d’avions de la compagnie  » Corsair » pour l’année 2016. Pour ces dépenses, Dakartimes demande juste au Cheikh de se rappeler de la cérémonie de dédicace du livre  » Macky, contre vents et marée » du journaliste Alioune Fall organisée à Paris… Une certaine presse a été servie. La liste est longue. Nous y reviendrons…

Sur les ordres de virement qu’il a effectués alors qu’il n’était plus Dg du port. Cheikh Kanté n’avait pas à faire ces opérations. Car l’administration continue et son successeur allait certainement payer ces factures après vérifications. Mais la précipitation notée dans les virements, la rapidité des opérations et la diligence sont suffisamment suspects. Et ce qui est étonnant, c’est que le chef de service trésorerie, le chef de division financier et comptable ont validé la procédure pour que la facture soit payée le même jour du 12 septembre 2017 alors que Cheikh Kanté est limogé le 11 septembre 2017. Retenez bien cette date…

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie