Nouveau cas de suicide à Kolda : Un homme de 28 ans se tranche la gorge avec une lame de rasoir

La région de Kolda se signale tristement, ces derniers jours, avec des suicides en série. Moins d’une dizaine de jours après le suicide qui avait eu lieu le 4 novembre dernier au village de Kossanté, dans la région de Kolda, c’est au tour de la commune de Saré Digui d’enregistrer un nouveau cas. En effet, à la suite de Moussa Baldé, âgé de 19 ans, qui s’était pendu avec une corde dans sa chambre, cette fois, c’est un jeune homme de 28 ans qui s’est donné la mort en se tranchant la gorge avec une lame.

Le point commun de ces deux cas de suicide, est que toutes les victimes ont mis fin à leurs jours, après un accrochage avec leurs parents. Si Moussa Baldé avait des divergences avec ses parents à propos de ses études, le jeune homme de 28 ans s’est aussi suicidé après une dispute avec son père.

Selon une source bien au fait de cette affaire, ce dernier qui s’appelle Boubacar, est un féru du football. Et le jour des faits, il y avait un match de Navétanes. Ne voulant pas se faire raconter le match, le jeune homme s’apprêtait à partir lorsque son père lui a demandé d’aller aux champs. Là, il n’a pas hésité à lui signaler qu’il avait prévu d’aller suivre le match de football.

Mais le père de famille qui ne voulait rien entendre, lui a dit d’un to, ferme : « tu es libre d’y aller, mais si tu y vas, ne reviens plus à la maison ». Touché dans son orgueil, le jeune homme lui a rétorqué : « je préfère me suicider que de ne pas aller suivre ce match ». Et joignant l’acte à la parole, il s’est tranché la gorge. Et lorsque les gens sont arrivés, c’était trop tard, il avait déjà perdu beaucoup de sang et était passé de vie à trépas.

La source de signaler que le corps sans vie du jeune homme a été par la suite déposé à la morgue de l’hôpital régional de Kolda. D’ailleurs, ce n’est que ce dimanche que les parents de la victime ont pu récupérer le corps du défunt pour le mettre sous terre. L’annonce du décès du jeune homme a plongé toute la commune de Saré Digui dans l’émoi.

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie