Braquage raté des ressources de l’AIBD

Dans sa livraison du jour, Libération révèle les dessous de la convention inadmissible qui devait permettre à Daport, contrôlée par Afriport société offshore montée au Luxembourg par Mamadou Pouye et Bibo Bourgi, de faire main basse sur les ressources de l’aéroport International Blaise Diagne.

Le quotidien publie ainsi deux procès verbaux d’audition de la commission d’instruction de la cour de répression de l’enrichissement illicite qui révèlent les dessous de ce crime économique avorté en plus du document exclusif obtenus au Luxembourg. Ces documents révèlent des maquillages financiers au cœur desquels on retrouve deux « experts comptables »établis en Luxembourg et qui administrent presque toutes les sociétés écrans mises en cause dans cette affaire.

Des sociétés offshores toutes montées chez les mêmes notaires et logées à la meme adresse devaient faire main basse sur les ressources de l’AIBD.

Afriport, Decrow, Blackpearl, Daport, une multitude de sociétés écrans dans lesquelles on retrouve Mamadou Pouye et Bibo Bourgi condamnés pour complicité d’enrichissement illicite dans l’affaire Karim Wade.

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie