Le Niger se retire de l’ITIE après sa suspension

Le Niger s’est retiré de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) qui l’avait « suspendu » fin octobre « pour progrès insuffisants ».

Cette « désaffiliation » a été notifiée aux instances de l’ITIE « par lettre du 25 octobre 2017 », a précisé le ministre dont les propos sont rapportés par la radio.

Le ministre, attribue la « suspension » du Niger » au fait que le Conseil d’administration de l’ITIE s’est « mêlée d’une affaire judiciaire au Niger ».

Il s’agit de la vente présumée douteuse à travers de multiples intermédiaires d’uranium nigérien.
Un Collectif de la société civile avait déposé une « plainte contre X ».C’est la fameuse affaire « uraniumgate », a dénoncé M. Barazé Moussa.

Cette vente avait donné lieu à un virement de 319 millions de dollars (297 millions d’euros) des comptes à Paris d’une société publique nigérienne vers un compte à Dubaï, selon le collectif de la société civile.
Selon le journal le Courrier, plusieurs noms de société dont celui du groupe nucléaire français Areva, apparaissent dans l’affaire.

Facebook Comments