Qu’est-ce qu’une « usure » en droit ?, par Mamadou Lamine Gueye

En droit, l’usure est une situation en vertu de laquelle un emprunteur verse à un prêteur (l’usurier) des intérêts supérieurs à ce qui est permis par la loi pour la somme d’argent qu’il a empruntée. Les taux d’intérêt autorisés par la loi varient généralement en fonction de la somme empruntée. Pour sa part, la loi coranique interdit formellement le paiement d’intérêts pour les prêts de sommes d’argent.

Le fait d’appliquer un prix différent à une vente à crédit ou à tempérament, par rapport à une vente au comptant ne confère pas un caractère usuraire à la transaction réalisée. Le taux d’intérêt payé en échange d’un prêt n’est pas non plus considéré comme usuraire si son caractère excessif n’est pas démontré. Cependant, la perception d’intérêts en échange d’un prêt n’est considérée comme une forme légitime de revenus que depuis une époque relativement récente. Le terme usure était autrefois appliqué à tous les types d’intérêts, et ne désignait pas exclusivement les intérêts assortis d’un taux excessif, comme c’est le cas aujourd’hui.

Mamadou Lamine Gueye

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie