Cameroun: Un gendarme égorgé près de Bamenda

Un gendarme a été égorgé près de Bamenda dans le nord-ouest du Cameroun.

Il était en faction sur le pont Ekok qui relie le Cameroun et le Nigéria, voisin.
Jeudi, un couvre-feu a été instauré dans cette ville de la zone anglophone en proie à une crise socio-politique depuis un an.

Deux gendarmes ont été tués mercredi dernier dans une attaque armée contre un poste de contrôle de la gendarmerie à l’entrée de la ville anglophone de Bamenda au Cameroun.

Depuis novembre 2016, la minorité anglophone, qui représente environ 20% des 22 millions de Camerounais et deux régions sur dix, proteste contre ce qu’elle appelle sa « marginalisation » dans la société.

Certains activistes anglophones exigent le retour au fédéralisme et une minorité réclame la partition du Cameroun.
Deux scénarios que refusent catégoriquement les autorités camerounaises.

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie