Limite d’âge à 75 ans :Niasse doit suppléer Macky alors qu’il a 78 ans : Paradoxe d’une loi

L’article 28 de la Constitution du Sénégal stipule que tout candidat à la Présidence de la République doit être âgé de 35 ans au moins et de 75 ans au plus.

La révision de la Constitution du 20 Mars 2016 a béni cette disposition. Certes le candidat n’est pas celui qui est en fonction. Mais c’est un paradoxe d’avoir une Loi fondamentale qui limite l’âge d’un candidat à la Présidence de la République à 75 ans et mettre à la tête de l’Institution qu’est l’assemblée nationale qui supplée une personnalité politique de plus de cet âge.

Moustapha Niasse a 78 ans. Après les Législatives de 2017, Niasse est encore Président de l’Assemblée nationale. Il est la personnalité institutionnelle qui suppléerait le Président de la République en cas de vacance du pouvoir.

Evoquer cette question n’est point un jeu de Cassandre. Seulement, gouverner, c’est prévoir, pour peu que l’esprit gouvernant s’accommode de sagesse. L’âge maximum pour accéder à la Présidence de la République étant de 75 ans, ne serait-ce pas une entorse à l’esprit de la Loi de présider l’Assemblée nationale à 78 ans ?

C’est une question ouverte. Et puis, il est antinomique, pour un pays qui ambitionne une alternance politique authentique de n’avoir toujours que des vétérans des années 60 de la Senghorie : Tanor Dieng, Robert Sagna, Djibo, Niasse, etc.

L’exemplarité vient des responsables de la LD et du PIT se sont montrés grands et dignement assouvis : Mamadou Ndoye, Maguette Thiam, Dansokho, Yoro Déh ont tous eu la grandeur d’esprit de laisser la voie à une autre génération sans s’accrocher à des combines et des combinaisons de politiciens voraces, insatiables et jamais assouvis !

En tout cas la présence politiquement infertile de la génération senghorienne au cœur du Macky altère l’esprit de la 2nd Alternance.

Moustapha Niasse (78 ans), ancien Directeur de Cabinet de Senghor et Ministre pour la 1ère fois en 1979 est au Perchoir de l’Assemblée nationale avec la généreuse bénédiction du jeune Macky Sall (56ans). Tanor Dieng (70 ans), Conseiller de Senghor en 1978 et « Puissantissime » Ministre d’Etat de l’étrange et momentané Services et Affaires présidentiels de 1993 à 2000, trône au sommet de l’insolite HCCT du Macky.

On les a installés à la tête de juteuses Institutions et les observateurs lucides constatent ceci : Macky Sall est élu le 25 Mars 2012 Président de la République du Sénégal. Il est au pouvoir. Mais il ne détient pas le pouvoir. Il semble à l’aise avec les vieux de la Senghorie. Il les défend contre la nouvelle génération de responsables républicains. La Senghorie lui est, in fine, incontournable.

La rédaction

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie