Zoom sur…Halloween, une fête d’origine irlandaise qui s’est américanisée

Le 31 octobre prochain, sera célébrée comme chaque année la fête de Halloween.  Cette fête christianisée, encore appelée « fête des morts vivants » , ne trouve pas comme beaucoup le pensent son origine aux États-Unis, mais réellement, elle est d’origine irlandaise importés par les irlandais venus émigrer en masse vers les États-Unis au XIXe siècle pour fuir la famine dans leur pays. Ainsi, ils importèrent dans leurs bagages croyances et célébrations.

Halloween est dérivé de « All Hallows Eve » ou « All Hallows Even », soit la veille de la nuit sainte faisant directement référence à la Toussaint d’où l la célébration de la fête la veille du 1er novembre : le 31 octobre. Elle est marquée les maquillages et déguisements mais aussi la citrouille et autres décos d’Halloween.

Elle est en effet dérivée de la célébration de Samain (nom irlandais) ou Samonios (nom gaulois), créée par les Celtes. Cette fête religieuse, conduite par des druides, se tenait à la fin de l’automne (à la fin des récoltes) et marquait l’entrée dans une nouvelle année.

En Irlande et en Gaule, on craignait cette nuit de Samain, durant laquelle des esprits maléfiques pouvaient sévir. Pour éviter cette présence « noire » et éloigner le danger, les habitants allumaient des feux en plein air. Cette nuit était aussi un « entre-temps » entre le monde des vivants et des morts. Les Celtes laissaient leurs portes ouvertes pour que les défunts de leurs familles puissent revenir pour quelques heures parmi les vivants.

Cette tradition s’est quelque peu éteinte avec l’arrivée des Romains en Gaule et du christianisme dans ces contrées, aux alentours du Ve siècle. Le pape Boniface IV déclara même en 610 que cette fête était païenne et décida de créer la Toussaint, fête de tous les saints. Célébrée à cette époque le 13 mai, la Toussaint changera de date au VIIIe siècle et sera fixée au 1er novembre. Certains historiens y voient clairement une référence à la fête celte de Samain, une volonté de christianiser la Samain.

 

Par mounamak

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie