Une pensée Pieuse à cette Jeunesse oubliée, par Mamadou Lamine Gueye

Les jeunes sont des premiers piliers de développement mais hélas ils sont oubliés et méprisés par nos dirigeants.

Vive la jeunesse africaine?

Vive la jeunesse Sénégalaise ?

Soyons humains Nous devons faire très attention sur les jugements que nous faisons sur autrui, car dès que la différence est surmontée, l’individu devient bon, celui qu’on insultait le matin , devient un ange le soir. L’homme est dans cette versalité, toutes les guerres, ou querelles , désamour proviennent de l’indifférence . Quand une action ou une situation est en conformité avec nos attentes, on l’adopte sans réflexion, mais si c’est contraire à nos attentes , c’est une autre affaire . La chose à beau être bonne, nous l’accepterons jamais. Nous devons tolérer les différences, c’est une forme de psychanalyse, ça nous allège et çà nous purifie Ayons un cœur pur.

Les vrais valeurs sont oubliées et nous avons mis en avant d’autres qui sont certes importantes mais qui a elles seules ne suffisent pas! Les mosquées sont pleines mais les cœurs sont vides…les prières nombreuses mais l’esprit n’y est pas.

Nous invoquons Dieu en mettant en avant nos uniques souhaits et nous prenons un malin plaisir à juger celui qui nous semble le moins droit. Connaissons qui d’entre nous est le plus droit?
Le jugement est le monopole du tout puissant et la miséricorde est la seule bouée qui peut nous sauver de son châtiment

« La sagesse suprême, c’est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu’on les poursuit. » Citation de Francis Scott.

« Le Petit Baol -Baol « 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *