Une veuve de 55 ans condamnée pour détention de drogue

En dépit de ses dénégations alambiquées, D. Niang, 55 ans et mère de quelques bouts de bois de Dieu, a été condamnée jeudi, par le Tribunal des flagrants délits de Dakar à 2 ans de prison ferme pour offre et cession de chanvre indien en vue d’une consommation personnelle.

Mais que ce fut difficile pour les juges d’entrer en voie de condamnation la veuve qui a campé sur sa position. Selon L’Obsevateur de ce jour, les éléments enquêteurs ayant reçu des informations selon lesquelles, une dame d’un certain âge se livrait au trafic de drogue, ont fait irruption chez elle. Entrés dans la maison et commençant à fouiller par-ci et par-là, ils tombent sur un colis suspect sous un matelas. L’ouverture du sachet contenu le produit prohibé, fait état de la présence de chanvre indien.

Soumise à un interrogatoire serré, la dame nie en bloc les faits arguant qu’elle ignorait tout de la présence de drogue dans sa maison. Mieux, soutient-elle durant toute la procédure jusqu’à son jugement de jeudi (hier), que la chambre dans laquelle a été trouvée la drogue, n’est plus occupée depuis un certain temps. Par conséquent, l’existence de la drogue dans son environnement immédiat, lui est étrangère.

Une stratégie de défense qui ne prospères pas. Arrêtée puis mise dans la fourgonnette, elle a été placée en garde à vue avant d’être déférée au parquet. Jugée, D. Niang a été reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés.

Facebook Comments

Articles de la même Catégorie